Zug

Errance d’un geek/dev/grimpeur

Norme NF Z71-300 : Le nouvel AZERTY

Publié le : 5 décembre 2019

Mais quel titre étrange ! Ok, vous avez raison, cela demande une explication.

Dans le monde de l’informatique, le clavier est probablement le périphérique de saisis qui à le moins évolué. Depuis nos machines à écrire, les touches sur les claviers en France sont disposées dans le même ordre : AZERTYUIOP … que l’on nomme AZERTY. Il existe d’autres disposition, dans les pays anglophones notamment, il est courant de voir la disposition QWERTY.

La raison de ces dispositions ? Les bras des machines à écrire ne devaient pas s’entrechoqués, donc on mettait les touches dans un ordre spécifique pour chaque langue, de tel sorte que des touches utilisées couramment consécutivement ne soit pas juxtaposées. Et personne n’a voulu changer cela, tout le monde y étant habitué.

Mais la disposition pour la France, le fameux AZERTY, n’est pas si pratique. Entre autre, certains caractères sont difficiles à saisir. Certaines lettres accentuées par exemple (surtout en majuscule), et d’autres, comme les guillemets « Français ». Ce qui rend le respect de l’orthographe difficile.

l’AZERTY selon Windows

Du coup, l’AFNOR, l’Association Française de Normalisation, à publiée cet été une nouvelle disposition pour les claviers AZERTY, qui ne change que dans les détails, précisément pour ne pas trop perturber les utilisateurs, mais pour faciliter la saisie de ces fichus caractères très difficile à saisir.

l’AZERTY selon l’AFNOR, la nouvelle norme NF Z71-300

Comme vous pouvez le voir, peu de différences, quelques lettres accentuées, quelques caractères spéciaux (.,…) ont changé de place, afin d’être plus accessible, ou tout simplement présent. En effet, certains caractères sont complètement absent de la norme originelle : l’apostrophe : ’ qui n’est pas une simple quote simple ‘, les points de suspension : …, qui ne sont pas trois points qui se suivent, mais bien un caractère, les guillemets à la Française : «, » et bien d’autre.

Il est facile de configurer son ordinateur pour changer cette disposition de clavier. Elle ne dépend pas du clavier, mais bien de la configuration de votre OS (Windows, probablement, ou Linux pour certains d’entre vous, les meilleurs, bien sûr !). Mais il est difficile de taper sur un clavier dont les dessins des touches ne correspondent pas à la lettre qui sera saisie ! Et il n’est généralement pas possible de changer le dessin des touches. Alors que faire ?

Changer de clavier, pour un qui correspond à la nouvelle norme ? Pourquoi pas, mais bon courage pour en trouver un, pour l’instant cela est très rare ! (Aller voir chez LDLC, le clavier AZERTY+ …) Et si vous avez un ordinateur portable, il est vain de croire que vous allez changer le clavier intégré. Alors, cette belle norme est inutilisable ?

Pas tout à fait, j’ai pris le parti de changer ma disposition clavier pour cette nouvelle norme, sans changer de clavier, et donc, mon clavier contient des touches qui n’envoient pas le caractère dessiné sur ses touches. Et cela perturbe mes collègues ! Mais étonnamment, pas moi. Je m’y suis habitué très vite. Je ne suis pas vraiment un débutant, et je tapes vite au clavier, je connais la disposition par cœur, et n’ai pas besoin de regarder le clavier pour savoir où sont les touches. Changer m’a pris en quelques heures, les changements dans cette nouvelle norme sont très logiques, et on ne cherche pas longtemps où ce trouve la lettre que l’on recherche.

Du coup, je vous encourage à tester, voir à l’adopter, car cette nouvelle disposition est vraiment très pratique à l’usage. De nombreux caractères sont accessible sans modificateur (Touche Majuscule (Shift), Alt ou AltGr), et les caractères plus rares, comme œ,ù,ç ou % sont présent, et l’appuie sur deux touches (AltGR+o, AltGR+U, AltGr+c, …) suffit pour les saisir. Et la transition n’est pas si difficile. Finis les fautes, finis les galères pour saisir une majuscule accentuées !

Aller, essayez de taper ça : « ÉÈÉÀÙŒ » !